Ir para o conteúdo
Mostrar cesto Esconder cesto
Voltar a Blog
Tela cheia

Êtes-vous un.e Écocitoyen.e?

17 de Julho de 2018, 5:43 , por Débora Nunes - 0sem comentários ainda | Ninguém está seguindo este artigo ainda.
Visualizado 1068 vezes

Logomarca esi 

Ce questionnaire est un outil que nous utilisons dans le processus de formation dispensée par l'École d'Écologie Intégrative. Il fait référence à vos pratiques et comportements quotidiens, ainsi qu'à votre vision du monde. Il est utile à toute personne qui veut évaluer son niveau de pratique de l'écocitoyenneté dans sa vie quotidienne. Questionnez-vous et planifiez votre transition vers une vie plus durable!

 1. Est-ce que vous faites habituellement un tri sélectif de vos déchets ?

  1. Oui, je réduis mes déchets autant que possible, je sépare complètement chaque matériau (verre, métal, papier et plastique) pour le faire recycler et je composte mes déchets organiques;
  2. Je sépare les déchets organiques de ceux qui sont recyclables, mais je devrais peut-être y prêter plus d'attention. Je composte moi-même les déchets organiques;
  3. J'aimerais collaborer aux programmes de recyclage des déchets, mais je ne me suis pas encore organisé.

 2. Comment gérez-vous votre consommation d'eau ?

  1. Je sais combien d'eau j'utilise (en volume/jour) ; j'ai réduit ma consommation lorsque je prends un bain, me brosse les dents, utilise le lave-vaisselle ou le lave-linge et fais le ménage, et je m'abstiens de gaspiller l'eau;
  2. J'ai déjà fait des efforts pour réduire ma consommation d'eau pour mon hygiène personnelle, j'utilise mes vêtements plus longtemps, mais je sais que je peux encore améliorer mon comportement;
  3. Je perçois l'importance et la symbolique de l'eau, mais je n'ai pas encore changé mes habitudes.

 3. Comment gérez-vous votre usage de l'énergie électrique ?

  1. J'ai mesuré ma consommation d'énergie en kWh/mois. J'évite de prendre des bains trop chauds et trop souvent. J'éteins les lumières ou les appareils électriques non-utilisés, que ce soit à la maison ou au travail. Je ne gaspille pas d'énergie;
  2. J'ai déjà progressé vers une meilleure conscience de mon usage de l'énergie électrique, mais je suis encore en train de changer mes pratiques;
  3. Quand je suis en contact avec des personnes ou des lectures qui ont un rapport avec la durabilité, je me sens impliqué, mais quand il s'agit de mon comportement quotidien, j'oublie.

 4. Quelles sont vos habitudes de consommation concernant les vêtements, chaussures et accessoires ?

  1. J'achète de nouveaux articles uniquement pour remplacer ceux qui ne sont plus utilisables et j'accorde la priorité à leur réparation et à leur relooking;
  2. J'achète parfois pour remplacer, pour avoir plus d'options convenables et pour avoir quelques nouveautés;
  3. C'est important pour moi d'être en harmonie avec l'atmosphère dans laquelle je vis et je renouvèle ma garde-robe pour rester à la mode.

 5. Quel est votre rapport à la nature ?

  1. Quand j'observe l'environnement, je perçois sans effort la présence d'insectes et d'oiseaux, si les plantes qui m'entourent ont soif, l'évolution des phases de lune, les petits changements quotidiens des saisons, les mouvements des nuages et des vents, etc;
  2. Quand je suis dans des moments de loisir et en vacances, je prends conscience de la nature qui m'entoure;
  3. Je suis un grand fan de la nature, mais la relation avec l'environnement naturel ne m'est pas familière.

 6. Comment vous connectez-vous avec votre propre corps ?

  1. Je pratique ma conscience corporelle quotidiennement, avec des méditations ou des pratiques de mouvement. J'observe ce que je mange et bois, je regarde régulièrement mon urine et mes selles, je suis conscient de ma relation avec le froid et le chaud, je ressens ce qui cause certains dysfonctionnements de mon corps, etc;
  2. Je pratique régulièrement des activités physiques, j'essaie de manger des aliments sains et d'éviter ce qui est malsain, mais ma conscience corporelle n'est pas continue dans le temps;
  3. Ma connexion avec mon corps n'est pas assez développée et j'ai des problèmes de santé dont je ne comprends pas les origines.

 7. Concernant votre empreinte écologique, de quelle façon compensez-vous l'utilisation excessive des ressources naturelles ?

  1. Je mesure annuellement mon empreinte écologique, je compense mes excès en plantant des arbres et j'essaie de m'entrainer à réduire constamment mes émissions de CO2;
  2. J'ai déjà mesuré mon empreinte écologique et pris des mesures pour la compenser, mais cette pratique ne fait pas encore partie intégrante de ma vie;
  3. L'idée de mesurer mon empreinte écologique et de la compenser n'est pas encore très claire pour moi.

 8. Quelle est votre perception de la crise climatique actuelle et comment concevez-vous votre propre avenir ?

  1. Je suis suffisamment informé, je suis conscient de la gravité de la situation et je me projette dans l'avenir avec une vie résiliente et écologique, expérimentant déjà, quand c'est possible, ce nouveau style de vie;
  2. Bien que je sois informé et conscient, je n'ai pas encore de projet personnel pour mon avenir qui intègre la dégradation de l'environnement;
  3. J'évite d'y penser, parce que j'ai le sentiment que l'information disponible n'est pas encore assez claire, ou lorsque je fais face à l'ampleur des problèmes je reste figé.

 9. Comment percevez-vous votre alimentation ?

  1. Me nourrir est l'action la plus régulière qui me relie à la Nature et au monde, je la pratique donc consciemment et rituellement. Je fais des choix qui respectent mon corps et les autres êtres vivants et j'honore ceux qui ont produit la nourriture;
  2. J'ai ralenti ma consommation d'aliments industrialisés, j'essaie de manger moins de produits contaminés et d'éviter la viande, de boire plus d'eau et d'être conscient de mon poids;
  3. Je sais l'importance de ce que je mange pour moi et pour le reste du monde, mais la force des habitudes détermine fortement mon alimentation.

 10. Quelle est votre attitude concernant l'achat et l'utilisation des objets en général ?

  1. J'ai conscience de la pression sociale pour la consommation et je n'achète que les choses qui me sont nécessaires. Je réduis la quantité d'objets en ma possession (donner, recycler ou mettre de côté ceux dont je n'ai pas besoin), et j'adopte un mode de vie plus simple en prenant soin et en réparant ce qui m'appartient, pour éviter le gaspillage;
  2. Je remarque que j'ai plus que ce dont j'ai besoin et par conséquent j'achète de moins en moins, je préfère réparer et recycler, j'utilise des sacs réutilisables, j'évite l'emballage, etc;
  3. Je sais qu'il y a des stratégies de marketing mises en oeuvre par la société capitaliste pour nous pousser à la consommation et j'essaie de lutter contre elles.

 11. Quel est votre mode de transport privilégié ?

  1. La marche est mon premier choix, lorsque c'est possible. J'utilise aussi le vélo, les motos et les transports en commun. Lorsque j'utilise une voiture, je recherche l'énergie la moins polluante, j'organise du covoiturage et je fais toujours mes achats à proximité;
  2. La voiture est mon principal moyen de transport, mais j'ai changé mes habitudes pour me déplacer de manière plus locale en évitant autant que possible les longues distances;
  3. J'ai conscience que je ne me déplace pas d'une manière durable, mais je n'ai pas encore réussi à changer ma routine.

 12. Comment organisez-vous votre habitat dans une perspective de durabilité ?

  1. J'utilise l'éclairage et la ventilation naturelle, je capte l'énergie solaire et l'eau de pluie, j'ai un jardin, je composte, je partage l'utilisation de la maison et les repas avec d'autres personnes pour réduire l'impact environnemental, etc..;
  2. Pour réduire progressivement l'impact environnemental de mon mode de vie dans ma résidence, j'ai mis en place des mesures, comme la réduction de ma consommation d'eau et d'énergie, la sensibilisation aux produits chimiques domestiques, etc;
  3. Je vis dans un logement conventionnel et j'ai de grandes difficultés à implanter un mode de vie plus durable autour de moi.

 13. Quel est votre niveau d'implication sociale ?

  1. Je suis engagé dans des mouvements et des organisations socio-environnementales et j'essaie aussi de donner l'exemple. J'aide les gens qui demandent des conseils sur leurs choix de vie;
  2. Je concentre mon attention sur mon propre exemple et, lorsque je le peux, j'aide les autres dans leurs choix de vie;
  3. J'ai conscience de l'urgence d'un changement à grande échelle au niveau social, mais la force des habitudes limite encore largement mon engagement.

 14. Quelle est votre compréhension de l'"écologie profonde", ou de la durabilité comprise comme le respect du sacré de la Nature ?

  1. Je perçois les éléments (eau, terre, feu et air) comme sacrés et tout ce qui m'entoure comme le fruit de la générosité de la Nature. En pratiquant le silence méditatif, je suis reconnaissant du privilège de partager cette abondance;
  2. J'ai changé mon comportement en étant plus attentif à la toile de vie dans laquelle je suis inséré, en comprenant l'interconnexion entre l'environnement physique et humain, en ayant plus de respect et en cherchant une plus grande conscience de soi;
  3. Je ne consacre pas beaucoup de temps à réaliser le miracle de la Nature à cause de mon rythme de vie effréné.

 15. Comment utilisez-vous votre temps ?

  1. Je suis conscient que ma durée de vie est limitée et j'utilise mon temps en fonction de mes priorités à court, moyen et long terme, afin de me réaliser pleinement en tant que personne et d'être utile au monde;
  2. J'essaie de diviser mon temps d'une manière plus équilibrée qu'auparavant, pour accéder à une meilleure qualité de vie, mais le temps semble m'échapper;
  3. Je sens que ma vie est dirigée par des forces extérieures, sans pouvoir faire ce que je voudrais vraiment chaque jour, mois et année.

 16. Quel usage faites-vous de vos loisirs et de vos vacances ?

  1. J'aime généralement passer mon temps libre dans des espaces naturels, découvrir de nouvelles initiatives et personnes du monde alternatif, et dépenser mon argent dans l'économie locale. Si possible, j'évite d'utiliser des avions, moyens non respectueux de l'environnement;
  2. Je cherche de nouvelles villes et endroits naturels à découvrir, où je peux me reposer et me libérer l'esprit. Quand c'est possible, j'aime aider l'économie locale et faire quelque chose pour protéger l'environnement local;
  3. D'habitude, j'aime aller dans des endroits où tout est bien organisé, où je peux faire du tourisme, me dépayser et vivre confortablement sans me soucier du quotidien. Cependant, je commence à m'ennuyer un peu parce que c'est presque toujours la même chose. 

 17. Concernant la façon dont vous utilisez votre argent:

  1. Je perçois l'argent comme une forme d'énergie qui peut renforcer ce que je veux voir se dérouler dans le monde, comme la solidarité et l'écologie. Ainsi, je privilegie les dépenses pour le commerce local, les coopératives, les marchés, les produits plus durables et biologiques et le paiement des services directement aux personnes qui sont ainsi nourries par mon énergie. J´ évite les centres commerciaux, les produits étrangers et les symboles de la consommation;
  2. Je cherche à dépenser mon argent pour des marques et des fournisseurs de services proches de mes valeurs, mais ces dépenses représentent encore une faible part de mon budget et je cherche à m'améliorer;
  3. Il est toujours difficile pour moi de prioriser les dépenses en tant que choix politique. Je suis toujours à la recherche du moins cher, du plus pratique, ou de ce qui est à la mode. L'idée de l'argent en tant qu'énergie de vie à partager continue de faire son chemin en moi;

 18. À propos de la gestion de vos finances:

  1. J'ai plus d´argent que ce dont j'ai besoin au quotidien, non pas parce que je suis riche, mais parce que j'ai simplifié ma vie en limitant mes besoins et que je peux me permettre des extra (un voyage, un achat, etc). Je réalise clairement qu'il ne vaut pas la peine de dépenser trop de temps pour gagner de l'argent, car le temps est notre plus grande richesse;
  2. Je commence à me rendre compte du mauvais rapport qualité-prix d'un mode de vie qui nécessite plus d'argent que ce que j'ai, ou de celui qui mise excessivement sur l'accumulation de l'épargne. Ma quête est de simplifier ma vie pour être plus heureux;
  3. Le besoin d’argent est pour moi une préoccupation permanente. Même en travaillant beaucoup pour gagnant plus d’argent, je n’en ai jamais assez pour payer ce que je veux acheter ou pour constituer une épargne qui me donnera un sentiment de sécurité;

 

Comment interpréter les résultats du questionnaire:

Traduisez votre réponse en chifres, comptez les points et voyez dans quelle catégorie vous vous trouvez.          A-1         B-3         C-5

Jusqu'à 35 points: Vous êtes une personne qui cherche à être écologique et à respecter la Nature dans vos actions quotidiennes et dans vos projets de vie. Votre conscience se révèle dans vos actions.

De 36 à 54 points: Vous apparaissez comme quelqu'un en quête de transformation, qui aspire à une vie durable et sereine. Votre sensibilité et votre raison se rapprochent.

Égal à ou supérieur à 55: Vous êtes conscient que les difficultés de la transformation personnelle bloquent toujours le changement de vos habitudes. La société et la planète ont besoin que vous accélériez votre rythme d'engagement écologique. Votre conscience se réveille.

 


Tags deste artigo: ecocidadania sustentabilidade

0sem comentários ainda

    Enviar um comentário

    Os campos são obrigatórios.

    Se você é um usuário registrado, pode se identificar e ser reconhecido automaticamente.

    Cancelar